Ma rêvalité

Parfois j’aimerai sortir de mon corps comme pour échapper à la dictature de la chaire. Je ne souffre que lorsque je prends conscience que je suis vivant. 

Pourquoi suis-je pressé chaque jour d’arriver à la nuit et de me laisser bercer dans les bras de Morphée ? Pourquoi la vie dans les rêves est-elle infiniment plus belle ? Et enfin la réalité est-elle quand je dors ou maintenant quand j’écris ? 

Je ne suis pas un candidat à la fin prématurée. J’ai l’intime conviction d’avoir une mission ici sur terre, comme tout le monde. Même si je n’ai pas trouvé laquelle, la vie vaut la peine d’être vécue rien que pour cette seule quête. Peut-être bien que j’ai de la peine à savoir quelle est ma vraie vie et qu’à cela ne tienne, ce doit être les deux ! Alors soyez surs que dans mes rêves je suis le plus heureux des hommes ! Sur ce je vous laisse, je retourne dormir…                           

 

 


8 commentaires

  1. ysyade dit :

    Bonsoir,
    je te remrcie pour le commentaire que tu as laissé sur l’un de mes poèmes ; je suis touchée par ta sensibilité d’autant plus qu’elle est masculine ; je pense que notre vie alimente nos rêves et vice-versa… je ne cherche pas personnellemnt à séparer l’une de l’autre ; quant à ta quête, je crois qu’elle est légitime et qu’il n’y a pas d’âge pour la mener et la poursuivre, alors bonne route et sache que la vie quotidienne est plein de bonheurs et de sensualité que les rêves ne peuvent pas égaler (selon moi, la chair n’est pas triste !)
    Ysyade
    http://ysyade.unblog.fr

  2. mot a mot dit :

    Merci pour ton passage, j’aime beaucoup ton dernier texte, je reviendrai te lire.

  3. fantômette dit :

    Comme je te comprends ! Et comme tu avais raison de me dire que je me retrouverai dans ce texte! Merci à toi …
    La vie n’est pas un long fleuve tranquille et les rêves sont là pour nous tenir compagnie …
    A plus

  4. fanchettep dit :

    Je te découvre moi aussi, et je te souhaite la bienvenue.
    Dormir c’est aussi une façon de fuir, mais mes nuits sont peuplées de cauchemars, alors je suis bien contente de retrouver la réalité.
    Nous sommes maîtres de notre destinée, même si nous ne pouvons tout gérer.
    Bien amicalement fanchette

    Dernière publication sur La France crétine : suppression du blog.

  5. Gwemaline... dit :

    Ta première mission n’est elle pas de se comprendre soit meême tel un être bien pensant et autocritique, comme valorisatrice, et il me semble que ce chemin là tu l’as emprunté…je me trompe?

  6. Ludmilla dit :

    Très joli texte qui en peu de mots dit l’essentiel ! Bravo ! en plus j’aime l’énergie qui se dégage de tes écris, continue, ne renonce pas, tu as raison cette quêtee est la plus belle et ton écriture est un chemin très agréable à parcourir ! Merci à toi

  7. maline dit :

    Bonjour,
    Tes textes sont saisissant de lucidité, de sincérité et de vérité et résonnent en moi comme un écho. Rêvalité… Peut-être que rêver est un don, faire de ses rêves une réalité un talent qu’il est nécessaire d’apprendre, pas à pas. Peut-être aussi que notre vie n’a de but que celui que l’on veut bien lui donner, qu’à chaque instant nous sommes seulement ce que nous choisissons d’être et que de la somme de tous ces choix ce dessinera un jour une trajectoire qu’il sera possible d’extrapoler…
    Amitiés,
    Maline

  8. véro dit :

    Bonsoir Janus,
    J’ai l’impression de me lire dans ce texte. Dormir le matin fait que ma journée sera plus courte et le soir plus personne est là pour me faire du mal ou autre… je pense que c’est une des raisons pour que je dorme le matin les autres raisons je ne penses pas les connaitres ou alors je ne veux pas les connaitres. Tu dis  » Alors soyez surs que dans mes rêves je suis le plus heureux des hommes ! » Moi je te souhaite sincerement d’etre plus heureux aussi dans la realité avec des yeux grands ouverts pour profiter de tout ce qu’il y a autour de toi.
    Amicalement
    Véro

Répondre

Mes mots... |
leidgens |
Une passionnée...à la plume... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "En lisant, en écrivant"
| thedailyprophet
| Hanitra