Les métiers du bois…

Viens âme en peine entre dans cette sphère
Laisse toi aller explore ce mystère
Elle est belle elle est bleue on la nomme Terre
Tu peux y faire ce que tu veux on te laissera faire…

La justice des hommes n embrasse plus sa propre mère
Alors abats des arbres pour que tes cieux soient plus clairs
Ecrase ton prochain bouffe lui tout son air
Traite-le d incapable ou apprends lui le nucléaire…

Si tu te reproduis et fais un beau gamin
De sa jeunesse et santé tu prendras bien soin
Jamais tu ne tenteras de le noyer dans son bain
Par contre tu veilleras à ce qu il ne manque de rien…

Tel le père cocufié apprends lui à se servir de ses mains
Oui, un métier de menuisier ça semblerait bien
Qu il construise pleins de niches et les envoies chez les Syriens
Car tout ce qu on va leur laisser, c est une belle vie de chien…



Pastel…

Encore et toujours du chemin en arrière
Innexorablement je retrouve les barrières
Je cherche à élucider ce mystère
Je veux pas tomber dans la prière…
Cette vie est une bombe
L oiseau que j haïs le plus est la colombe
Elles volent pour la paix en dessus de nos têtes blondes
Pendant que désabusés nous creusons nos tombes…
Mais ou sont passées toutes les couleurs
Celles qui font sourire et amènent le bonheur
Qui comme des mouchoirs peuvent sécher nos pleurs
Ou la noirceur va nous tuer, oui c est ça, meurt…



Dans ma jungle…

Je voudrais sortir de cette brume
Me percer les yeux, laisser s envoler l amertume
Retrouver la sensation d être léger comme une plume
En attendant je traine cette saloperie d enclume…
Je voudrais éclairer la pénombre
N être plus effrayé que par quelques ombres
Pour un jour me souvenir de ce passé sombre
Faire table rase du passé, trouver un meilleur à pondre…
Je voudrais tant sortir du noir
Embrasser cet ennemi que l on nomme espoir
Sans jamais craindre qu il ne soit trop tard
Devenir le prédateur c est moi le guépard
Ou devenir cet acteur…
et recevoir l oscar…



Sleep…

Sommeil sommeil
Pourquoi me fuis-tu encore
D où nous vient ce désaccord
Parfois je me demande si tu es mort
Ou si je suis réveillé pendant que tu dors…
Sommeil sommeil
On va éviter de se fâcher
Je vais pas te faire un appel du pied
Mais un de ces jours faudra te pointer
Je recherche mon pote Morphée…
Sommeil sommeil
Reviens rien n est perdu
Tu me manques je suis comme nu
Comme ce vieux type au coin de la rue
Mais lui c est parce qu il a trop bu…



A tous ces jours…

… ou nous nous sentons malades, de vivre ou de survivre, de pousuivre…

Mes pages blanches s écrivent depuis longtemps. Ces trames de désespoir ne dureront pourtant plus qu un temps…

Je veux imposer quelques paragraphes de bonheur, ma vraie réussite viendra du coeur…

Rédiger mon histoire du sombre à la douceur, qu un jour on puisse s ébahir devant ce rédacteur…



 

Mes mots... |
leidgens |
Une passionnée...à la plume... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "En lisant, en écrivant"
| thedailyprophet
| Hanitra